Famille Groulx

Genealogie de la famille Groulx

Histoires

» Tout afficher     «Précédent «1 ... 6 7 8 9 10 11 Suivant»     » Diaporama

Pointe-Gatineau

Ville de Pointe-Gatineau (1876-1974) - Historique

La ville de Pointe-Gatineau tient son nom de sa situation géographique et de la rivière Gatineau, laquelle forme une pointe à l'embouchure de la rivière Gatineau. Prenant sa source dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue, la rivière Gatineau se jette dans la rivière des Outaouais. La jonction de ces deux rivières se fait au sud de Pointe-Gatineau.

Le nom 
Depuis sa colonisation qui remonte à près de deux siècles, le territoire de Pointe-Gatineau a porté divers noms.

Pour préciser davantage l'origine du nom de la ville, on disait « Long Point de la rivière Gatineau », et pour en arriver au nom actuel, on a raccourci graduellement cette expression. D'abord en mettant de côté le qualificatif « Long », le nom devint « Pointe-de-la-Gatineau ». Par la suite, ce nom a été modifié à nouveau pour devenir « Pointe-à-Gatineau » et finalement, on arrive à « Pointe-Gatineau », nom sous lequel le village fut incorporé le 1er janvier 1876.

À l'ouest de Pointe-Gatineau, on retrouve la ville de Touraine qui borde, sur une grande étendue, la rivière Gatineau. Plein nord, se situe la municipalité de Templeton-Ouest. Enfin, la ville de Gatineau, qui a accès à la rivière des Outaouais, est située à l'est de Pointe-Gatineau.

L'arpenteur qui fit le premier plan du canton de Templeton, en 1807, sous la direction de l'arpenteur général du Canada, Joseph Bouchette, donne le nom de « Long Point Range » aux lots numérotés 25, 26, 27 et 28, c'est-à-dire à cette pointe de terre où on reconnaît le territoire actuel de Pointe-Gatineau. 1

Dans une lettre datée du 9 mars 1838 et adressée à Mgr Bourget, le missionnaire, John Brady, emploie le vocable actuel pour la première fois.

Chez les habitants de langue anglaise, le village se nomme plutôt « Templeton », car il est le chef-lieu du canton du même nom. Même le bureau de poste de Pointe-Gatineau s'appelle ainsi jusqu'en novembre 1885, ceci pour éviter la confusion avec le nouveau bureau de poste de Templeton-Est, qui a finalement changé de nom.

En parcourant les registres du conseil municipal du Canton de Templeton (1855-1886), on rencontre une autre appellation pour désigner le territoire de Pointe-Gatineau : Waterloo. On connaît peu de choses de cette appellation populaire. Tout au plus, on souligne qu'au milieu du dix-neuvième siècle, au temps où le village de Pointe-Gatineau n'existe pas encore, le canton est généralement colonisé par des gens d'expression anglaise. Pour ces anglophones, le nom de Waterloo est sans doute plus familier et désigne ce coin de terre colonisé par un groupe de canadiens-français.

Quant au choix de ce nom, peut-être a-t-il été retenu en raison qu'un certain nombre d'entre eux ait participé à la bataille de Waterloo contre Napoléon Bonaparte? Ou encore, serait-ce en raison de la présence dans le canton de la Ferme Waterloo, propriété de Ruggles Wright, fils de Philémon Wright? Ces deux hypothèses en valent bien d'autres!

Propriétaire de l'originalVille de Gatineau
Lié àRobert Patrick Royal GROULX

» Tout afficher     «Précédent «1 ... 6 7 8 9 10 11 Suivant»     » Diaporama




Ce site fonctionne grace au logiciel The Next Generation of Genealogy Sitebuilding v. 13.0.1, écrit par Darrin Lythgoe © 2001-2021.

Géré par Daniel GRoulx.